Célia Zanghi

Scéno · La Femme de Quentin

« La Femme de Quentin lui voue un amour inconditionnel et surréaliste. Mais comment l’expliquer ? Lui, ce monstre violent qui n’a d’amour que pour l’argent et les bouteilles. Ne voit-elle pas ? Non, elle ne voit pas. Elle, elle le danse, le chante, l’excuse, le protège, le comprend, lui pardonne. Elle ne vit qu’à travers lui, ne parle que de lui, n’existe que pour lui. D’ailleurs… A-t-elle encore un nom ? ”

La Femme de Quentin est une pièce originale et pluridisciplinaire où le jeu, la chanson, le mouvement donnent corps et voix à son héroïne éponyme. Entre syndrome de Stockholm et troubles de l’identité, la première création en solo de la compagnie Plus de Doute! interroge l’origine des sentiments d’une victime envers son bourreau. C’est aussi et surtout l’histoire d’une préposition : « de ». Celle qui marque la possession de l’un face à la dépossession de l’autre. Face à nous, cette femme dépossédée d’elle-même propose à son public un voyage surréaliste et poétique, en quête de son identité et de sa force immense. Un parcours où victime et bourreau échangeront leur peau…

compagnie Plus de Doute !
date de première 20.10.2021
lieu Théâtre de L'Étincelle, Genève
texte Estelle Benaïch
jeu Estelle Benaïch
regard extérieur Lefki Papachrysostomou
scénographie Célia Zanghi
costumes Valentine Savary
création lumières Jean-Etienne Bettler
création sonore Jean-Etienne Bettler
administration Ars Longa Agency
coproduction Compagnie Plus de Doute! - Théâtre l’Étincelle, Genève
photos en construction © Célia Zanghi
photos sur scène © Constance Brosse